611 745 visites 5 visiteurs

HANDBALL / Prénational / Les Savino-Chapelains sur les bons rails

2 décembre 2010 - 09:53

Article l'Est-Eclair du 01 décembre 2010 Sur le début de saison du HBCSC (art. de Joël Morin)

Leader invaincu en championnat, l'équipe savino-chapelaine, dont l'aventure se poursuit en Coupe de France, a franchi un cap cette saison

La première partie de championat n'est pas encore terminée, mais pour les Savino-Chapelains, tout se passe comme sur des roulettes. Invaincue en championnat après huit journées de compétition, l'équipe occupe seule le fauteuil de leader. À ses trousses, Charleville pointe en deuxième position (à deux points) puis Saint-Dizier qui ferme le podium avec trois longueurs de retard sur les Aubois. Les tango de Sainte-Maure arrivent ensuite en tête du peloton mais sont un peu décrochés par rapport au trio de tête.


Sur une bonne dynamique


Tout sourit donc aux Savino-Chapelains dont la saison 2009-2010 semble propice à l'accession en National 3 au printemps prochain. On ne veut pas, dans le camp aubois, vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué car le chemin est encore long et semé d'embûches. Mais fort de ce début de saison parfait, Dufour et les siens n'ont pas envie de se perdre en chemin. Pendant des saisons, le club a bouclé le championnat sur la troisième marche du podium. Alors cette année, le club partenaire de l'ETAC (qui vient d'accéder à la N2), voit son horizon se dégager et tous les voyants sont au vert pour aller voir au-dessus.


En coupe aussi


Tout roule en championnat mais aussi en Coupe de France. Dernièrement, le club a passé victorieusement le troisième tour. Un match très disputé contre une formation de Prénational de la région de Nancy : dans les dix dernières minutes, les Aubois savaient tirer les marrons du feu.
La

Coupe de France, Olivier Dufour n'en fait pas un objectif, cependant il y voit un intérêt : « Le risque est de s'installer dans une certaine routine en championnat. On joue contre des équipes parfois résignées car elles n'ont pas le même objectif que nous. On risque ainsi de tomber dans une certaine facilité et la crainte est de ne pas répondre présent face à une équipe ambitieuse », s'inquiète le coach. « Et la coupe me permet de voir les joueurs face à une opposition différente ». La prestation de son groupe l'a rassuré pour la suite : « Ils ont répondu présent, n'ont rien lâché jusqu'au bout, ce sont des enseignements positifs. »


Le plus des recrues


Du côté des joueurs, on ne boude pas son plaisir. On sait que l'aventure en Coupe ne durera pas éternellement, « mais c'est bien de rencontrer une opposition différente face à des équipes qui donnent du répondant », met en relief Christophe Jacquelin, le capitaine savino-chapelain.
À l'intersaison, le club s'est renforcé, un plus qui porte ses fruits : « Ce sont des joueurs qui nous manquaient à certains postes. Ils se sont parfaitement intégrés au collectif et les combinaisons tournent bien. C'est pour cela aussi qu'on obtient des résultats et toutes les conditions sont réunies car il y a du sérieux », relève le capitaine. Parmi ces recrues, Frédéric Perron est le joueur-clé qui manquait à l'équipe pour passer

un cap.

Commentaires